actuellement

du 5 mai au 10 juin 2017

Apéritif/conférence
Jeudi 25 mai 2017,
à 11h,
en présence de l’artiste
dans le cadre du Printemps de l’art contemporain 2017

Peindre ce qui empêche le regard, ce qui entrave la netteté, un entre-deux du visible. Les œuvres de Paul Vergier jouent sur la variation du même. Chaque peinture se construit à partir d’un sujet fuyant : la toile. Cette toile fait surface et apparaît comme un anti-motif, une zone de voilement, qui obstrue en même temps qu’elle dévoile. L’œil retient alors du paysage la trame, comme inscrite dans la rétine, en deçà de la représentation. Tantôt bâche, tissu ou serre, la toile relie les espaces de Vergier et les tient dans un temps suspendu, Evergreen.

 


Prochainement

 

 

 

 du jeudi 15 juin au vendredi 21 juillet 2017

Vernissage
Jeudi 15 juin 2017 à 18h,
en présence des artistes

 


À propos de la galerie Béa-Ba

 

galerie

 

La galerie Béa-Ba nait de l’association entre Béatrice Le Tirilly et Barbara Satre. Elle accompagne dans leurs parcours aussi bien des artistes émergents que déjà reconnus, notamment au niveau institutionnel, muséal ou dans le marché de l’art. L’espace de la galerie est ouvert aux artistes européens et internationaux. Sans jamais aucun principe restrictif, Béa-Ba fait œuvre d’engagement, en particulier pour la peinture contemporaine encore insuffisamment représentée.

Le catalogue de la galerie est exigeant pour soutenir des artistes d’univers très différents comme Stéphane Bordarier, Didier Demozay, Ulrich Wellmann, Marie-Claude Bugeaud, Jean Laube, Arthur Aillaud, Anthony Vérot ou Bruno Le Bail. Il s’agit donc de bâtir une aventure collective. Béa-Ba collabore étroitement avec des critiques d’art, des chercheurs, des acteurs du monde culturel et intellectuel pour faire vivre les œuvres toujours davantage.