Raphaëlle Paupert-Borne

L’œuvre prolifique de Raphaëlle Paupert-Borne articule films, performances, dessins, peintures, photographies, dans un va-et-vient permanent entre récit autobiographique et captation du réel où le dessin et la peinture tiennent une place centrale. Elle a réalisé plusieurs films courts, dont les documentaires « Apnée » en 2003 et « Marie-Thé » en 2007. Elle a réalisé « Marguerite et le dragon » à la Villa Médicis, à Rome, dont elle était pensionnaire en 2008-2009, ce film sélectionné au Festival du Réel est sorti en salle en octobre 2013, et en DVD. Lors de sa résidence dans le cadre des Quartiers Créatifs de Marseille-Provence 2013, à la Cité de l’Abeille, elle réalise « L’Abeille de Déméter », une comédie musicale antique alliant dessin, peinture et chant avec les habitants.
Vit et travaille à Marseille et Paris.

Critique

Son oeuvre se nourrit de son environnement, des proches et des anonymes croisés au détour des jours, de ses voyages, des paysages et de ce qu’ils traduisent comme « cadres » de vie. Il ne s’agit pas tant de les reproduire que d’en extraire des scènes, des gestes, des instants, des figures qui vont engendrer des tableaux et donner forme à un sentiment du monde quand il s’incarne dans la peinture {…}. Le sujet a peu d’importance. Des choses de la vie ordinaire au bonheur des corps dans leur nudité ou leur étreinte, tout est bon à prendre sous le pinceau ; à l’image de ses peintures qui mélangent l’ordinaire et le somptueux, le rebut et le monument, le grandiose et le modeste.

Philippe Cyroulnik
extraits de « Dans les plis des jours » in Raphaëlle Paupert-Borne, Rome, Paris, Constantine, Ed. Analogues, 2011

 

Dossier complet Website