Dominique Angel

De la distraction à l’activité purement utilitaire, de la soumission au libre-arbitre, du bon sauvage à la barbarie humanitaire, de l’art étriqué au tout est art, de la figuration à l’abstraction, du bonheur pour tous à chacun pour soi, de l’homme à la femme, de l’individu à la société, de la vie à la mort, du temps passé au temps présent, Dominique Angel met dans son œuvre autant de grandes causes que de petits plaisirs.

Au cours de ces dernières années, son travail s’est développé autour de la représentation d’un espace architectural propre à la sculpture et à l’installation. Il conçoit ses projets dans l’alternance des terrains des arts plastiques et de la littérature.

Texte (extrait)

« Penser la sculpture de la période contemporaine  dans ses rapports avec la littérature, l’architecture et le vaste champ des arts visuels vise tout autant à comprendre les phénomènes d’interaction qui l’on façonnée qu’à mieux cerner ses spécificités. En parfaite concordance avec la sculpture , à la fois dispositif, installation, architecture. Il s’agit pour lui d’explorer l’espace dans ses multiples acceptions – espace généré par le corps du spectateur, espace architectural, espace mental et imaginaire, espace du récit – en le contraignant, l’outrepassant, le réinventant. ».

Pascal Neveux, extrait de « Trafiquer l’inconnu pour y trouver du nouveau »
Semaine n°42.09, Arles, Editions Analogues, oct. 2009.

 

Dossier complet

Website personnel