Marie Ducaté

Marie Ducaté parcourt les territoires de la peinture, qu’elle soit figurative ou non, décorative ou non.
Les différents supports qu’elle explore depuis plus de trente ans (tissus, verre, céramique, terre, calque, papiers divers…) lui ont permis de traverser les frontières en questionnant la pluralité des dimensions plastiques de la peinture.

La matière picturale est envisagée ici dans son potentiel volumétrique. Devenant sculpture, la peinture déploie son langage sous l’horizon de la polysémie de sa recherche. Des glissements et des frottements creusent les matières, le fond et la forme, le sujet et sa représentation, dans une voie de création sans cesse renouvelée.

 

Critique

« Elle ouvre l’espace à un alphabet plastique crypté qui à travers les diverses matières, les diverses propositions, couleurs, symboles et langages offre un ordonnancement inédit, une recherche essentielle à ce que sans quoi l’art n’est rien : la recherche de l’identité et de ses fondements. De telles pratiques semblent s’extraire de toute considération de degrés ou de genre. En s’écartant de toute expression objective l’artiste crée ainsi des  » objets  » jamais clos mais à l’inverse semblent en continuelles ouvertures. Ils permettent la venue de divers sens sans que pour autant l’œuvre en tant qu’œuvre soit niée. Les travaux faussement disparates de Marie Ducaté ne sont donc pas comparables à un déballage de scories, à une foire à la brocante mais à l’inverses la recherche de structures fondamentales qui ne sont pas cependant un simple retour à l’ordre crispé sur le passé. Face à la dispersion qui singe l’unité ils proposent une œuvre parallèle, transformable, mobile quasiment cinétique. »

Jean-Paul Gavard-Perret
PlumArt N°82 / Janvier 2006
www.plumart.com

 

Dossier complet

Website personnel